dimarts, 7 de setembre de 2010

Langue et réligion

L’électricité va et vient souvent le soir à la maison, et le générateur devient presque en panne. Ainsi, nous sommes conscients de cette difficulté quotidienne au Liban. Plus de 30 ans ils vivent avec ce manque d’électricité, maintenant seulement 12 heures par jour, sauf si vous avez un générateur privé. J’ai demandé à mon amie si l’équipement électronique de la maison n’est pas endommagé, avec le changement automatique du réseau au générateur électrique. Ils se sont habitués, comme nous, elle m’a répondu. Je prends mon journal pour écrire des notes et des impressions de la première et intense journée au Liban. C’est pas la langue qui définit et qui construit l’identité du Liban, ce sont les religions. Comme en Suisse. J’oserai même dire, comme les États-Unis, mais pas tout à fait. Vous pouvez avoir plus d’une langue, mais une seule religion. Nos amis vont de l’arabe au français, et au anglais sans hesitation. Et ils sont Maronites, par tradition familiale, avec conviction. Tout simplement.


Sur la photo, un échantillon du bilinguisme arabe-français: le signe de l’entrée sur le site archéologique de Byblos. La possibilité de double paiement, cependant, est en livres libanaises ou dollars. Les heures d’ouverture ne sont pas en charge les requêtes: depuis 8 h. le matin. La fermeture, cependant, dépend de l’heure du soleil couchant.

Cap comentari:

Publica un comentari a l'entrada